Vous introduisez les aliments solides? 7 questions fréquentes

L’introduction des aliments solides dans l’alimentation de votre bébé peut être à la fois excitante et stimulante – mais parfois, elle est émotionnellement épuisante alors que d’autres fois, elle peut être très satisfaisante. Cependant, si vous avez les connaissances pour surmonter ces défis, je vous promets que ce sera une période enrichissante dans votre rôle de parent. Voici quelques questions provenant de mères qui viennent de commencer les aliments solides:

1. Quel est le meilleur moment de la journée pour introduire les aliments solides?

Le matin est un bon moment pour introduire les aliments solides, car les bébés ont tendance à avoir faim. Vous aurez également le reste de la journée pour surveiller une éventuelle réaction allergique.

2. Lorsque je commence à introduire les aliments solides, dois-je nourrir mon bébé avant ou après l’avoir nourri au lait?

Le meilleur moment pour offrir les aliments solides est entre l’alimentation au lait ou après l’alimentation partielle au lait. De cette façon, votre bébé aura encore un peu d’appétit pour essayer les aliments solides, mais ne sera pas affamé ni frustré par son incapacité à manger assez vite sa nourriture pour rassasier sa faim.

3. Quelle quantité donner à mon bébé?

Quand vous commencez les aliments solides, un repas par jour suffit. Commencez avec le petit-déjeuner, car c’est à ce moment-là que votre bébé risque d’avoir le plus faim. Cela lui permet de digérer ces nouveaux aliments toute la journée, plutôt que de lui offrir des aliments à l’heure du souper et de le mettre au lit avec un estomac dérangé. À 7 mois, votre bébé peut manger deux repas par jour et à 9 mois, vous pouvez lui offrir trois repas par jour. À partir d’un an, votre bébé mangera en famille en suivant l’habitude alimentaire régulière des adultes : trois repas et quelques collations. Pour ce qui est de la quantité de nourriture, cela dépend de bébé! Commencez avec une petite quantité (1 cuillère à soupe) de nourriture, de sorte que vous n’en gaspillerez pas trop si votre bébé n’est pas intéressé. S’il en demande encore après avoir terminé, offrez-lui-en un peu plus jusqu’à ce qu’il vous fasse savoir qu’il a terminé.

4. Que faire si mon bébé ne veut pas manger?

Il n’est pas rare qu’un bébé préfère l’allaitement à la consommation d’aliments solides. Si votre tout-petit n’est pas intéressé aux aliments solides lorsque vous commencez à le nourrir, rien de grave. Adaptez-vous à ses besoins et ne le forcez pas ou ne le distrayez pas pour qu’il mange (ne pas le distraire avec des jouets ou en jouant à « l’avion » avec la cuillère). Réessayez demain! Vous pouvez essayer de passer directement aux petites bouchées conviviales pour bébé. Certains bébés ne sont pas intéressés aux purées et préfèrent tout simplement ce que papa et maman mangent. Les céréales soufflées, les pommes ou les poires râpées, les haricots noirs, un morceau d’avocat, de banane ou une rôtie font d’excellentes collations. Si votre bébé ne mange toujours pas d’aliments solides après environ un mois d’essai, surveillez les signes de carence en fer tout comme une peau pâle, la fatigue, une perte d’appétit et une faible croissance. Si vous avez des doutes, faites examiner bébé par votre médecin.

5. Mon bébé mange-t-il suffisamment ?

De nombreuses mamans sont stressées par une récente visite chez le médecin ou une infirmière de santé, car elles craignent que leur bébé ne mange pas assez. Soyez rassurées. Votre bébé n’a pas à manger une « certaine » quantité de nourriture pendant la journée, mais seulement ce qu’il veut. Cela peut être un peu de nourriture, beaucoup ou rien du tout. Tant que votre bébé est heureux et actif, il mange probablement assez.

6. Mon bébé mange-t-il trop ?

Les enfants sont ceux qui connaissent le mieux leur propre appétit. En tant que parents, nous savons qu’ils ne mangent presque rien certains jours (ou certaines semaines) et vous vous demandez peut-être comment ils font pour survivre. D’autres jours, on dirait qu’ils ne font que manger! Leur appétit peut dépendre de leur taux de croissance, leurs poussées de dents, les maladies, etc.

Si vous vous inquiétez parce que votre enfant est en surpoids, essayez de vous rappeler que la morphologie diffère selon les individus et que le poids n’est pas toujours le meilleur indicateur de santé. Si vous offrez à votre enfant des aliments plutôt sains à des heures régulières, dans des portions qu’il a choisies, il mangera et aura la nutrition dont il a besoin pour atteindre son poids santé (qui changera à mesure qu’il grandira).

7. Puis-je assaisonner les aliments de mon bébé avec des épices comme la cannelle et le paprika?

Oui, absolument! En offrant une variété de saveurs et d’assaisonnements dès le moment que votre bébé commence à manger des aliments solides, vous pouvez aider à réduire les goûts difficiles plus tard. Les assaisonnements tels que l’ail, le gingembre, l’origan, la cannelle et la muscade sont acceptables! Éviter le sucre ou le sel ajoutés.

Bonne alimentation!

Fondatrice, Les aliments Baby Gourmet

Jen est mère de deux enfants bien nourris et elle est passionnée par l’alimentation. Elle est de plus une conférencière inspirante pour les femmes, les mères très occupées ainsi que les entrepreneurs.


www.babygourmet.com

Pin It on Pinterest