Principales raisons pour lesquelles votre bébé a de la difficulté avec les aliments solides (et quoi faire dans ce cas-là)

Commencer à introduire les aliments solides à votre bébé est une période amusante et excitante pour les parents et les bébés! Si votre bébé ne vous lâche pas des yeux tout en ouvrant grand la bouche d’une façon adorable à chaque fois que vous prenez une bouchée, cela signifie qu’il est probablement prêt. Voici d’autres indices signalant que votre bébé est prêt à manger des aliments solides : il tient sa tête et son torse droits de façon autonome, il se tient assis sans aide et il peut aussi faire passer les aliments à l’arrière de sa bouche. Habituellement, à six mois, votre bébé est prêt à commencer à manger des aliments solides. C’est également à peu près à cet âge que les réserves de fer maternelles des bébés sont épuisées, ce qui signifie qu’ils ont besoin d’aliments riches ou enrichis en fer!

La phase initiale pour introduire des aliments aux bébés est entre 6 et 18 mois. Elle est souvent décrite comme étant la phase « lune de miel ». Outre la chaise haute toute salie, les bébés sont généralement heureux d’essayer de nouveaux aliments et n’ont pas encore les goûts difficiles. Mais cela ne veut pas dire que l’introduction des aliments solides est aisée. Les bébés sont des petits êtres compliqués! Certains jours, ils avalent tout ce que vous leur offrez, tandis que d’autres jours, ils refusent même d’ouvrir la bouche! Que faire? Voici certaines des principales raisons pour lesquelles votre bébé pourrait avoir de la difficulté avec les aliments solides.

  1. Trop plein ou trop affamé:  Cela peut sembler impossible, mais vous devez trouver le moment idéal pour nourrir votre bébé, soit entre « ne pas trop avoir faim » et « ne pas être trop plein » pour qu’il soit intéressé. Afin de trouver le bon moment de nourrir votre bébé, suivez ses petits indices et la période de la journée. Les indices indiquant que votre bébé peut avoir faim sont les suivants : il met ses mains dans la bouche, bave et fait claquer ses lèvres. Et si votre bébé agit comme les miens, ces indices se manifestent également lorsqu’ils sont excités, font leurs dents ou s’ennuient, etc. C’est là que le moment choisi est important. Votre bébé sera également nourri au sein ou au lait maternisé (le lait constitue encore une bonne partie de sa nutrition), ce qui complique encore plus comment trouver le moment idéal. Ma suggestion est de laisser assez de temps entre l’alimentation lactée et les solides afin de permettre à bébé de développer son appétit (au moins une heure, mais deux heures seraient l’idéal), et d’essayer de prévoir des repas en famille afin qu’il puisse y participer
  2. Trop fatigué ou irritable: Encore une fois, le moment choisi est primordial! Si votre bébé est sur le point de faire sa sieste, ce n’est peut-être pas le meilleur moment de lui offrir des aliments solides. Lorsqu’un bébé est fatigué, il est moins susceptible d’explorer la nourriture que vous lui offrez. Pensez-y de cette façon : lorsque votre bébé mange, il est stimulé et met en pratique de nouvelles habiletés. Cependant, s’il est fatigué ou irritable, sa concentration et sa motricité sont compromises, ce qui entraînera plus de frustrations, de larmes et la probabilité qu’il lancera sa nourriture!
  3. Trop distrait:  Débarrassez-vous des jeux, des jouets et des écrans car ils empêchent votre bébé de manger et d’apprendre! Une distraction courante, bien que mignonne, peut être les frères et sœurs plus âgés. Si vos autres enfants ont terminé leurs repas et ont été excusés de la table, demandez-leur poliment de quitter la table et d’aller jouer tranquillement ailleurs. Il se pourrait que votre bébé ne se concentre pas sur sa nourriture parce qu’il est distrait par ses frères et sœurs bien-aimés.
  4. Votre bébé pourrait être mal à l’aise: Les bébés ne peuvent pas parler donc il est difficile de savoir ce qui se passe à l’intérieur de leur corps. S’il n’est pas à l’aise pour une raison quelconque (la poussée dentaire, les maux de ventre, les douleurs de croissance, etc.), votre bébé qui manque d’appétit peut être mépris pour un petit aux goûts « difficiles ». La dentition peut souvent causer beaucoup d’inconfort lorsqu’il mange. Si votre bébé a les gencives douloureuses, il est fort probable qu’il refuse de mâcher de la nourriture à tenir entre ses doigts. Essayez plutôt de lui offrir des aliments plus tendres et plus froids (comme du yogourt ou des sachets de fruits et de légumes non sucrés, des flocons d’avoine ou des céréales à grains anciens de Baby Gourmet) qui apaiseront ses gencives douloureuses. Une autre bonne raison pour laquelle votre enfant pourrait se sentir mal à l’aise et refuser de manger est la constipation et/ou les gaz. L’introduction d’aliments solides changera les selles de votre bébé, sans aucun doute. Si votre bébé souffre de constipation et de douleurs abdominales, il est fort probable qu’il n’aura pas envie de manger. Assurez-vous que votre enfant reste hydraté et offrez-lui suffisamment de fibres, et demandez conseil à un diététiste si ses selles deviennent douloureuses et peu fréquentes.
  5. Frustration face aux petites bouchées: J’entends souvent dire de la part des nouveaux parents que leurs tout-petits deviennent frustrés face à la nourriture qu’ils leur offrent. En tant que parents, nous sommes tous préoccupés par les risques d’étouffement potentiels – et cette diététiste pédiatrique et mère de trois enfants peut certainement comprendre! Une erreur qui semble être courante chez les parents bien intentionnés est de couper la nourriture de leur bébé en trop petits morceaux, de peur que la nourriture ne devienne un risque d’étouffement. Ils ne peuvent pas s’étouffer si la nourriture est minuscule, n’est-ce pas? Mais si les mini morceaux de nourriture que vous offrez ne sont pas consommés et que vous avez un bébé frustré, alors il est probable qu’il a faim mais qu’il est physiquement incapable de manger la nourriture offerte. Pourquoi? Parce que les tout-petits n’ont pas la motricité fine pour prendre les petits morceaux de nourriture (bébé développe sa motricité pour saisir la nourriture entre 10 à 12 mois environ). Donc, n’ayez pas peur de lui offrir de plus gros morceaux pour qu’il puisse les saisir. Plutôt que de minuscules morceaux de nourriture, choisissez des lanières de pain grillé légèrement beurré, des tranches d’avocat enrobées de céréales Baby Gourmet pour bébé, des boulettes de viande maison, ou les nouvelles petites bouchées Baby Gourmet à base végétale.
  6. Too Much Pressure: Whether you have a baby or a toddler, applying too much pressure to eat will result in the opposite. Take the pressure off yourself knowing that it’s 100% up to your baby if to eat and decide how much they eat. Although you may be tempted to do the airplane spoon trick, don’t! Instead, sit back and enjoy your meal and the time spent at the dinner table as a family.

En un mot, il peut s’avérer difficile d’apprendre à bébé à manger. Cependant, les bébés ont besoin de pratique (et de patience) – aussi salissant que cela puisse être – afin de développer les habiletés dont ils ont besoin pour être compétents et confiants lorsque vient le temps de manger.

Registered Dietitian, Blogger, Media Spokesperson
www.sarahremmer.com
(403) 389-3284
Facebook
Instagram
YouTube Channel

Pin It on Pinterest